Articles de la catégorie : Technique photo

Pages présentant des articles relatifs aux techniques photographiques.

Du projet à la réalisation

Emporter son appareil photo en randonnée nécessite toujours un compromis pour le porteur du sac à dos. Il faut à la fois y loger quelques effets de rechange, de la nourriture et boisson, quelques accessoires de première nécessité et… l’appareil photo.

Suivant le degré de maîtrise photographique de son propriétaire, le matériel nécessaire peut vite représenter un surplus de poids non négligeable. En plus il convient de protéger l’ensemble de la pluie, des chocs sans pour autant nuire à un accès rapide.

Mes recherches du sac à dos idéal sur Internet se sont toujours soldées par un échec. Soit le sac possédait un compartiment photographique adapté mais son compartiment vie (quand il était existant) ne permettait même pas d’emporter un malheureux casse-croûte, soit le rangement du matériel photographique était anecdotique…

Méfiez vous des contrefaçons !

Ça y est les vacances sont arrivées. Vous voilà en train de préparer vos bagages et parmi ceux-ci votre appareil photo numérique.
Toujours soucieux de ne pas perdre une seule image de votre périple, vous vous mettez en chasse d’une carte mémoire supplémentaire. Votre moteur de recherche préféré vous déniche le modèle désiré à un prix défiant toute concurrence. Vous voici prêt à cliquer sur la bonne affaire. Mais êtes vous sûr de faire une bonne affaire ? Attention ! Les offres à bas prix cachent souvent des contrefaçons avec leur corollaire : des performances sans rapport avec le modèle convoité.

Pour ne pas vous faire piéger, lisez donc cet article de Les Numériques. Un homme averti en vaut…

Bonne lecture et soyez vigilants lors de vos achats.

La Réunion, comme si vous y étiez…

Google TrekkerGoogle crée la surprise en proposant à l’internaute de parcourir les chemins de randonnées de l’île de la Réunion avec Street view.

De belles balades dans son fauteuil, sans fatigue et sans dépenser trop 😀
Allez, je vous téléporte sur le sentier de La Roche Ecrite ? Vous pourrez ensuite redescendre vers Camp Mamode, puis Saint-Denis cool.
Cette prouesse est rendue possible grâce au Google Trekker, un sac à dos un peu spécial, lequel contient un G.P.S., 15 caméras, lesquelles enregistrent en permanence les 360° qui entourent le randonneur-porteur.
N’enviez pas ce salarié un peu spécial car il transporte 18 kg sur son dos pour avoir le plaisir de randonner sur les plus beaux sentiers de la planète. Heureusement ses sorties sont limitées à 3 heures, le reste du temps il le passe devant son ordinateur, histoire de soulager ses vertèbres.

C’est ainsi que 255 km de sentiers de randonnée du “ti pays” ont été enregistrés pour le plaisir des yeux. Si, comme moi, vous avez le mal du pays, alors hop un p’tit coup de Google Street et vous voila plongé dans les délices de ces randonnées.
Le mode d’emploi est simple :

  1. Ouvrir Google Maps,
  2. Effectuer une recherche sur l’île de la Réunion, de préférence sur un lieu que vous connaissez,
  3. Glisser le petit bonhomme jaune sur les environs du sentier de randonnée choisi, les sentiers numérisés pour Google Street apparaissent alors avec un tracé en ligne bleue.
  4. Lâchez le petit bonhomme à l’endroit de la rando que vous souhaitez voir.

Le reste de la balade s’effectue comme toute navigation avec Google Street.
A déguster avec une Dodo et une assiette de bouchons. Ben quoi ? La rando çà creuse ! 😀

Un Synchro-Dia

pradovitPlus pour le plaisir de la technique que pour l’utilité réelle (de nos jours), je mets en ligne une très vieille réalisation électronique.
Peut-être que certains l’utiliseront encore ? Pour ma part j’étais resté au diaporama “cut”. Le fondu-enchaîné était à l’étude, mais j’ai été rattrapé par le tout numérique. Alors j’ai reposé mon fer à souder…
Ne rigolez pas ! Il fut une époque où réaliser un tel diaporama était le nec plus ultra.

Si le vintage vous amuse, c’est par ici SDA-01.

Il existe encore des sites traitant de la projection de diapositives…

Pour les accros de l’argentique

BBTLors de mes séances de labo photo (les moins de 20 ans ne peuvent pas comprendre), au milieu des vapeurs d’hyposulfites, il m’est souvent arrivé de pester contre ce minuteur de cuisine qui me servait de compte-pose. Un beau jour, pris d’impatience, et aussi un peu d’inconscience, j’ai décidé de monter moi-même un compte-pose numérique.
J’ai donc abandonné révélateurs, bains d’arrêt, fixateurs, papiers… pour un logiciel de CAO, puis un peu plus tard le fer à souder.
N’étant pas un expert du logiciel, j’ai même fait appel à un copain mi-geek, mi-hacker (de l’époque) lequel m’a pondu le firmware à ses moments perdus. Nous avons recyclé un célèbre µ-processeur (6805) devenu obsolète à cause d’une célèbre chaîne de télévision 🙂
A cette époque on voyait déjà les premiers appareils photo numériques révolutionner le flux de production photographique. Le mouvement était en marche; j’allais y succomber…
Peu à peu cette technique a fait place au tout numérique. Seuls quelques passionnés pratiquent encore le développement en chambre noire. Ce noyau dur des amateurs de photographie argentique peut être intéressé par cette réalisation. Je leur propose donc gratuitement le dossier de fabrication, à la seule et unique condition qu’ils ne l’utilisent pas à des fins commerciales. L’Open Source du hardware en somme.
Voici ce que cela a donné.

Un dernier message : si d’aventure vous réalisiez ce compte-pose, écrivez moi un petit mot avec quelques photos. Ca fait toujours plaisir.

error: Ce contenu est protégé !!