La radionavigation avant le G.P.S.

Je vous l’avais annoncé dans mon post précédent, de nouvelles pages arrivent pour décrire quelques systèmes de radionavigation anciens.

Un article décrivant le premier système de radionavigation hyperbolique vient d’être mise en ligne : le LORAN, né au cours de la seconde guerre mondiale. Il préfigure de nombreux autres systèmes ayant une ambition, assurer une couverture mondiale.
Cet objectif fut complètement atteint par la suite avec le système OMEGA.

Mais, patience, le tour de sa description viendra… En attendant commençons par le début de l’histoire.

Le blog de René en https://

Vous l’avez remarqué, depuis quelques jours le blog est accessible à travers une liaison https.
Cette modification est motivée plus par souci de référencement que par sécurité, les informations diffusées n’ayant aucun caractère confidentiel ou commercial.

Voici quelques mois que Google et d’autres moteurs de recherche menacent de ne plus référencer les sites qui n’utiliseraient pas le protocole sécurisé. Cette décision à l’emporte-pièce risque de voir les bébés jetés avec l’eau du bain. Si le danger est bien réel sur les sites de commerce ou sur ceux permettant de consulter des données plus ou moins confidentielles, le risque est négligeable sur les blogs personnels où les auteurs ne font que diffuser de la connaissance; l’usurpation et la falsification des données n’ayant aucun intérêt.

Bien entendu lorsque j’ai souhaité implémenter ce protocole, un certain nombre d’obstacles se sont dressés devant le modeste webmestre que je suis. Un des plus surprenants était qu’il fallait passer sur une offre d’hébergement supérieure pour pouvoir activer le SSL. Tiens ! Revoilà la petite musique qui tinte : « envoie la monnaie ! » 🙂 On le constate de plus en plus chaque jour, il est bien difficile d’être un blogueur indépendant…

En attendant ma disparition du cyber monde, profitez de ces pages, même si elle sont en https. C’est toujours gratuit 😉 . Si votre navigateur rencontrait une quelconque difficulté suite à ce changement, n’hésitez pas à m’en faire part que j’essaye d’y remédier avec mes petits bras.

Bonne lecture à tous.

Vous avez dit RGPD ?

Vous l’avez remarqué, mon site perso présente maintenant un petit bandeau pour solliciter votre accord pour sauvegarder les cookies. Bien que je ne sois absolument pas maître des éventuels cookies (Mon blog est animé par WordPress) j’ai malgré tout pris les devants et installé un plugin qui vous pose la question a priori.
Par ailleurs une page politique de confidentialité est à votre disposition, décrivant les usages réservés à vos données personnelles.

Rassurez vous, je ne collecte aucune donnée personnelle et même si d’aventure une d’elles parvenait à ma connaissance, je la mettrai immédiatement à la poubelle. Je reste cohérent avec mon article précédent qui dénonçait certaines pratiques du Web.
Que cela soit bien clair : Vos données personnelles ne m’intéressent pas et je n’en fais pas commerce

Bien sûr les membres inscrits sur mon site et se connectant avec leur login recevront un cookie de connexion, c’est le principe de WordPress. A l’occasion de leur inscription la collecte des données personnelles est limitée au strict minimum.
Pour être conforme à au RGPD, les membres ont accès à la rectification de leur données personnelles, voire à leur effacement.

Tout ceci est expliqué dans la page Politique de Confidentialité du site.

Si d’aventure vous constatiez le non respect d’une de ces règles, je vous serai reconnaissant de me le faire savoir afin que je puisse élucider ce mystère, et l’éradiquer 😉

Je vous souhaite une bonne visite sur mon site 0% pub et 0% données personnelles. Soyez patients, de nouvelles pages sont en préparation.

 

Le WEB est mort, sa grand-mère aussi !

Ainsi titre Libé. Mary Lee Berners-Lee, pionnière de l’informatique et mère de Tim Berners-Lee, s’est éteinte fin 2017.

Par delà la triste nouvelle, les idées créatrices de cette inventrice sont en train de s’éteindre : au même moment étaient enterrées les promesses d’un Web pensé à l’origine pour être avant tout un «commun».

Mais plutôt que de recopier un article du journal, je préfère vous envoyer sur le site. Ainsi le respect de ses rédacteurs est préservé… ainsi que les droits du journal.

C’est ici : Mary Lee Berners-Lee, pionnière de l’informatique et mère de Tim Berners-Lee, s’est éteinte fin 2017

Et ici aussi : https://www.theguardian.com/technology/2018/jan/23/mary-lee-berners-lee-obituary

En guise de réflexion, prenons garde que l’accès à ces pages reste toujours un droit…

Vos nouveaux compagnons, et pour longtemps…

Je vous ai deja parlé des vulnérabilités qui nous enquiquinent régulièrement et risquent de compromettre nos malheureux ordinateurs et surtout la sécurité de notre patrimoine immatériel qui y est stocké.
Jusqu’à présent ces enquiquinements s’éliminaient en effectuant une mise à jour (plus ou moins tardive) du système d’exploitation ou des logiciels installés dans nos précieuses bécanes.
Énervants mais pas irrémédiables. On se disait que finalement, avec un minimum de prophylaxie, on pouvait passer au travers de tous ces pièges.

C’était sans compter avec le génie que déploient nos fabricants de composants.
Voici que déboulent Spectre et Meltdown. Kékséksa ? me demanderez-vous ?

Tristesse

Hier j’ai perdu un être qui m’était cher, un être exceptionnel.
C’est grâce à lui que j’ai découvert l’île de La Réunion, mon paradis terrestre.
Je suis d’une immense tristesse.

Cependant il n’eut pas aimé que la peine me gagne à l’excès.
Alors, mon frère, permet moi de te dédier ce poème de Leconte de Lisle, toi qui a tant aimé cette terre et qui t’y est pleinement accompli. Puisse un nouveau monde t’offrir autant de voluptés.

Perdu sur la montagne, entre deux parois hautes,
Il est un lieu sauvage, au rêve hospitalier,
Qui, dès le premier jour, n’a connu que peu d’hôtes ;
Le bruit n’y monte pas de la mer sur les côtes,
Ni la rumeur de l’homme : on y peut oublier.

Le volcan la pété… !

Allez, assez de technique, un petit saut pour aller voir un phénomène que l’on ne rencontre pas souvent lors de nos randonnées : une éruption volcanique.

Vous vous doutez bien que ma passion pour l’Océan Indien va vous emmener dans l’île de la Réunion, voir le Piton de la Fournaise 😉

Certes, j’ai un peu de retard à l’allumage (l’éruption a eu lieu en 2016) mais avouez que c’est grandiose et qu’il eut été dommage de se priver de ce plaisir visuel.

Les moins de 50 ans ne peuvent pas connaître…

Lorsque j’ai commencé à apprendre le dépannage des équipements électroniques, les émetteurs étaient équipés de lampes dont la taille était équivalente celle d’une bouteille de bordeaux, les tensions des plaques (les puristes disent les anodes) atteignaient couramment des valeurs supérieures à 1000 volts (çà imposait le respect), les appareils de mesures n’étaient pas encore digitaux, chaque changement de fréquence nécessitait un nouvel étalonnage du cadran, lequel était entièrement mécanique.

De la simple triode jusqu’aux magnétrons en passant par le nuvistor, j’ai parcouru cette odyssée jusqu’à ce que le transistor, puis ensuite les circuits intégrés, viennent remplacer ces composants.

Le site de Claude Paillard (F9OE) retrace l’évolution de ce composant, indispensable pour l’époque, en y détaillant tous les aspects de son fonctionnement.
Enfin, une vidéo montre la fabrication artisanale (enfin, presque) d’une triode.
L’intérêt est autant technique que historique.

N’oublions pas que ces technologies pionnières sont à la base de notre savoir faire en électronique moderne, principalement en radioélectricité.

Un grand musicien…

Une fois n’est pas coutume, je voudrais parler de musique.

C’est avec tristesse que j’ai appris le décès de Fats Domino ces jours derniers. Il me revient à l’esprit toutes ses mélodies qui ont bercé mon adolescence. Combien de couples se sont découverts sur une piste de danse au son du célèbre Blueberry Hill.

Nostalgie quand tu nous tiens…

Allez on va s’en remettre un t’it coup pour chasser la tristesse 😉

Bon sang que c’est bon.

Au-revoir le Fat Man, puisse-tu charmer un autre monde aussi bien que tu l’as fait ici-bas.

 

Découverte d’une vulnérabilité sur le protocole WiFi/WPA2

Comme des millions d’internautes nous utilisons tous le WiFi de notre box. Pour sécuriser cette liaison radio, il est recommandé d’utiliser le protocole WPA2, le plus sûr jusqu’à ce jour.

Des chercheurs ont découvert une vulnérabilité dans ce protocole.Il fallait s’y attendre. A ce jour les utilisateurs de cette protection ne sont pas plus protégés que s’ils utilisaient le WEP, c’est à dire pas du tout !

En attendant des correctifs vous pouvez prendre connaissance du problème sur le site du CERT et mettre en place les mesures conservatoires.

Et surtout n’attendez pas pour effectuer les mises à jour dès qu’elles seront disponibles…
Si elles sont disponibles un jour…